Astuces et conseils pour optimiser son installation de chauffage en hiver

Que vous soyez un particulier, l’hiver peut ne pas être une malédiction pour votre budget.

À quelques conditions cependant : réfléchir au préalable à vos habitudes de vie et entreprendre quelques travaux vite amortis.

Les hivers ne se valent pas tous suivant les régions et les années. Mais il suffit que le froid dure un peu trop pour que le poste budgétaire du chauffage devienne vite préoccupant. Ainsi, selon une récente étude de l’Adème (Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie), les foyers français dépensent en moyenne 2900 € par an en énergies diverses et 59% de cette dépense énergétique est consacrée au chauffage.

Dans les commerces et les entreprises, le poste chauffage avoisine 50%. C’est dire l’impact que des mesures correctives peuvent avoir sur les finances des ménages et des entreprises !

Comment choisir la bonne température ?

Il est démontré médicalement que la répétition des chocs thermiques en entrées et sorties des bâtiments fragilise la défense naturelle des organismes et favorise l’apparition des maladies saisonnières.

Dans les habitations, les températures recommandées sont de 19°C dans les pièces à vivre, de 22°C dans les salles d’eau lorsqu’elles sont utilisées (le matin par exemple) et seulement 16°C dans le chambres. De plus, le sommeil est de meilleure qualité dans une chambre fraiche à condition d’être bien couvert.

Pour réaliser une bonne économie de chauffage et réduire sa facture énergétique, il est donc recommandé de modifier ses croyances et ses comportements, de s’habituer à se vêtir convenablement en hiver et d’équiper ses radiateurs de robinets thermostatiques simples ou connectés.

L’isolation des bâtiments optimise le chauffage en hiver

La déperdition de chaleur des édifices représente l’un des plus gros postes de gaspillage énergétique. Si les normes modernes imposent une bonne isolation aux constructions nouvelles, ce n’était pas du tout le cas pour des bâtiments âgés de 20 ans ou plus qui sont de vraies “passoires à calories”.

Un bilan énergétique, généralement réalisé à l’aide d’une caméra infrarouge, permet de détecter toutes les fuites de chaleur et de programmer des travaux correctifs. Les huisseries sont concernées mais aussi les toitures et les murs extérieurs.

Les aides de l’État facilitent le financement des travaux d’isolation qui peuvent ainsi être rapidement amortis par les économies générées. Veillez à inclure dans les devis la protection calorique des tuyauteries entre votre chaudière et chacun des radiateurs afin d’optimiser les gains et de chauffer intelligemment vos bâtiments.

Le changement et l’entretien des installations de chauffage

Afin de maximiser son chauffage et d’en améliorer le rendement, il est conseillé de se pencher sur l’état de son installation.

Faut-il changer de chaudière ?

Quand une chaudière commence à montrer des signes de fatigue, soit parce qu’elle demande de fréquentes réparations, soit parce qu’elle fait des bruits inhabituels, ou parce qu’elle commence à dater (plus de 15 ans), il est temps de songer à son remplacement.

Du coup, il est malin de profiter de cette occasion pour s’équiper avec d’une chaudière dernière génération, dite « à condensation ». Ce procédé récupère les calories des fumées, en brûle tous les gaz et ne rejette pratiquement que de la vapeur d’eau. Les gains de consommation peuvent atteindre 30% par rapport à une chaudière classique.

Vous pouvez aussi envisager d’autres sources d’énergie. Outre le fioul et le gaz en effet, les chaudières à granules de bois ou les chaudières multi-énergies ont aujourd’hui d’excellents rendements. Pourquoi ne pas envisager l’installation d’une pompe à chaleur par exemple ?

L’investissement de départ peut être plus rapidement amorti grâce aux aides d’État (crédit d’impôt, TVA à taux réduit, aides diverses… sous conditions).

Quand entretenir la chaudière ?

L’entretien annuel d’une chaudière au gaz par un spécialiste agréé est obligatoire. Cette révision exigée par les assurances réduit par 5 les risques de pannes et permet des économies d’énergie d’environ 12%.

Afin de ne pas oublier ce rendez-vous indispensable, toutes les sociétés spécialisées dans l’entretien et la maintenance des installations de chauffage sont capables de vous proposer des contrats annuels pour faire entretenir son chauffage.

Vous pourrez ainsi ne pas vous soucier de devoir penser à réaliser l’entretien de votre appareil car un professionnel chauffagiste le fera pour vous.

Comment entretenir les radiateurs ?

Si vous êtes équipé de radiateurs électriques, pensez à régulièrement dépoussiérer les entrées et sorties d’air de ces dispositifs. Ils n’en seront que plus performants.

Si votre installation comporte des radiateurs alimentés par des circulations d’eau, pensez à les vidanger une fois tous les trois ans. L’opération nécessite parfois la dépose des éléments, leur transport en extérieur et l’injection d’un jet d’eau à fort débit pour évacuer vases et dépôts.

Il est conseillé de confier cette tâche à un plombier qui maîtrisera la partie remontage, réglage et remise en eau.

Revenir aux sommaire de toutes nos FAQs

Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel

Nous avons besoin de votre avis